Des communes et des élus s’engagent

Des communes et des élus s’engagent

Pourquoi « l’ASPRO PNPP » appelle à des Actions Civiques en présence d’élus?

La France est première consommatrice Européenne  et  quatrième mondiale de pesticides de synthèse (plus de 63 000 tonnes).

D’un côté dans le cadre du grenelle de l’environnement le ministère de l’Agriculture a mis en place un plan Ecophyto 2018,  qui vise à réduire de 50 % la quantité de pesticides.

De l’autre coté notre pays se distingue en accordant 74 dérogations à des pesticides interdits en 2010 (Canard Enchainé du 26/01/11) et des autorisations suite à des évaluations non conformes à la réglementation (Cruiser, Conseil d’état du 16/02/2011),  mais déploie son énergie à bloquer les Alternatives aux Pesticides, type « purin d’ortie, argile,  vinaigre blanc…

Plus de 20,000 décès par an parmi un million de cas d’intoxication par les pesticides sont signalés dans le monde (WHO/UNEP). Une alternative à ces pratiques, comme l’utilisation des PNPP  respectueux de l’environnement et de la santé s’impose.

L’Association Aspro-Pnpp, dont l’objet est la reconnaissance, le droit à l’utilisation et la commercialisation des Préparations Naturelles Peu Préoccupantes, constate que nos dirigeants sont plus préoccupés par la santé du marché des pesticides que par la protection de l’environnement et de la santé des personnes.

De ce fait tant que le gouvernement ne voudra pas apporter un amendement au texte de loi, affirmant que les PNPP ne sont pas des pesticides, et permettre leur commercialisation et leur utilisation effectives, comme il se fait dans les autres pays Européens. Nous appelons tous les citoyens et tous les élus à soutenir nos  actions civiques.documents signés par les élu(e)s lors de la pulvérisation.

 

 Montreuil, le 08/12/2010

Montreuil, le 08/12/2010

 La Rochelle, le 09/04/2011

La Rochelle, le 09/04/2011

 Bègle, le 29/04/2011

Bègle, le 29/04/2011

 Melle, 26/05/2011

Melle, 26/05/2011

 Maclas, le 14/05/2011

Maclas, le 14/05/2011

 Ile-Saint-Denis, le 19/03/2011

Ile-Saint-Denis, le 19/03/2011